Aller directement au contenu

Suivez-nous

Logo Facebook. Logo Twitter. Logo YouTube. Logo Instagram. Logo Linkedin.

Capsule 1  ̶  La langue des adresses URL et des noms de domaine

Les capsules ci-dessous s’adressent aux ministères et aux organismes gouvernementaux ainsi qu’aux organismes du secteur municipal, du secteur scolaire et du secteur de la santé et des services sociaux.

Sans adresses URL et noms de domaine, il ne serait pas possible de naviguer sur Internet, et personne ne pourrait avoir accès aux contenus d’un site Web. Voilà pourquoi il est important de bien nommer le site Web d’une organisation.

Une adresse URL (http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/gdt.html) comprend le nom du protocole de communication, des protocoles associés à d’autres services offerts sur Internet; le nom du serveur, le nom de domaine de l’ordinateur hébergeant la ressource demandée; le chemin d’accès à la ressource, qui permet au serveur de connaître l’emplacement de la ressource (c’est-à-dire le répertoire, le sous-répertoire et le nom du fichier demandé), et l’extension, qui indique le format dans lequel la page a été créée.

Un nom de domaine, quant à lui, est généralement constitué de plusieurs domaines Internet séparés par un point et disposés selon une hiérarchie allant du plus spécifique au plus générique. Par exemple, dans oqlf.gouv.qc.ca., l’abréviation oqlf indique que le groupe d’ordinateurs concernés appartient à l’Office québécois de la langue française, que l’Office est une entité du gouvernement du Québec (.qc), et ce, à l’intérieur du Canada (.ca).

Les adresses URL et les noms de domaine sont des portes d’entrée qui permettent au public d’accéder au contenu publié par un organisme de l’Administration.

Pour tous les organismes

L’adressage URL est considéré comme du texte, et, conformément à l’article 15 de la Charte de la langue française, l’Administration doit rédiger et publier en français ses textes et documents. Ainsi, les composantes des adresses URL qui permettent de naviguer à l’intérieur d’un site Web en français, comme les noms de domaine, doivent être rédigées en français.

Par conséquent, les organismes de l’Administration qui utilisent des noms de domaine en anglais ou qui ne sont pas entièrement en français (ex. : administration.ca/fr/resources/browse/publications/fr/login) pour accéder à du contenu en français doivent procéder aux corrections pour que les noms de domaine qui pointent sur le site Web en français soient également en français. Il en est de même pour les autres éléments de l’adresse URL, mis à part les sigles (www, html, http, etc.).

Bonnes pratiques à adopter

Les organismes de l’Administration devraient accorder une attention constante à la qualité de la langue française dans leurs activités. En ce sens, c’est une bonne pratique de toujours utiliser les accents et autres signes diacritiques (cédilles et trémas) dans les mots composant les adresses URL, dans la mesure du possible et selon la technologie et les ressources disponibles (ex. : https://villexyz.québec/fr/carrières).


Date de la dernière mise à jour : 2021-09-08

LIENS RAPIDES

VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.
© Gouvernement du Québec, 2021