Aller directement au contenu
Logo du gouvernement du Québec.

Office québécois de la langue française

Suivez-nous

Logo Facebook. Logo Twitter. Logo YouTube. Logo Instagram. Logo Linkedin.

ACTUALITÉS

Des noms de lieux originaux dans le Bas-Saint-Laurent!

15 octobre 2020

Chemin du Roule-Vent et Rue de l’Entre-Gens sont deux noms de lieux qui se sont démarqués des quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019. Ce sont 2 des 12 Toponymes coups de cœur 2020 de la Commission de toponymie. [+]

Les lieux auxquels ils réfèrent se trouvent dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le premier est situé à Saint-Onésime-d’Ixworth, près de La Pocatière, et le second à Saint-Ulric, non loin de Matane.

Ces toponymes, qui ont retenu l’attention des membres de la Commission, répondent à plusieurs critères de sélection : ils inspirent des images fortes et riches, ils sont originaux et ils se distinguent par leur relation pertinente avec les lieux qu’ils désignent.

Le nom Chemin du Roule-Vent évoque les vents dominants qui balaient le haut de la colline où passe cette voie de communication. Quant au nom Rue de l’Entre-Gens, il correspond à celui du comité qui a dirigé le projet de résidence pour personnes âgées construite sur cette voie de communication.

Du nouveau concernant le vocabulaire de la nanotechnologie

13 octobre 2020

L’infiniment petit. C’est ce qui intéresse la nanotechnologie, ce champ du savoir en plein essor qui est présent dans différents domaines tels que la chimie, le textile et la médecine. Pour pouvoir référer aux différents concepts en lien avec ce domaine scientifique, il importe de disposer d’une terminologie en français. [+]

L’Office québécois de la langue française propose, pour le vocabulaire Réinventer le monde par la nanotechnologie, riche de plus de 300 concepts, une nouvelle présentation qui permet une navigation plus facile entre les différentes fiches terminologiques qui composent ce vocabulaire. A également été créé un extrait (PDF, 837 Ko), qui donne un aperçu des termes et des définitions qui y sont présentés.

Plusieurs vocabulaires relatifs au monde des technologies ont précédemment été diffusés sur le site de l’Office : vocabulaires de la cryptomonnaie, de l’intelligence artificielle, de l’édition de logiciels, du traitement de données et du commerce électronique. Consultez-les sans plus tarder!

Banque de candidatures aux désignations toponymiques commémoratives

7 octobre 2020

À l’occasion du Mois de l’histoire des femmes, célébré chaque année en octobre, la Commission de toponymie rappelle la mise en ligne, en mars dernier, de sa Banque de candidatures aux désignations toponymiques commémoratives. [+]

On trouve dans cette banque les noms de personnes ayant joué un rôle significatif dans leur domaine d’activité, que ce soit à l’échelle locale, régionale ou nationale. Notons que, parmi les 50 noms déposés dans la banque à ce jour, 35 sont des noms de femmes.

Par la diffusion de cette banque, qui sera enrichie de façon continue, la Commission souhaite contribuer à l’attribution de noms de lieux représentatifs de l’ensemble de la société québécoise. Elle invite d’ailleurs les acteurs du milieu responsables de l’attribution de noms de lieux à utiliser cette banque comme une source d’inspiration.

L’Office remet deux prix au gala Les Mercuriades

1er octobre 2020

Le 28 septembre dernier a eu lieu le prestigieux gala d’affaires Les Mercuriades. À cette occasion, la présidente-directrice générale de l’Office, Mme Ginette Galarneau, a remis deux prix dans la catégorie L’excellence en français. C’est Likuid Communication qui remporte cette année le Mercure dans cette catégorie pour le volet PME, tandis que le cégep Édouard-Montpetit s’est démarqué comme organisation lauréate pour le volet Grande entreprise. [+]

La soirée était organisée par la Fédération des chambres de commerce du Québec afin de célébrer l’entrepreneuriat québécois. La cérémonie, qui s’est tenue virtuellement, était animée par France Beaudoin et Boucar Diouf.

L’Office a contribué au financement du gala par l’entremise de son Programme de soutien aux partenariats en francisation, qui a permis la remise de ces deux Mercures.

Visionnez la remise des prix décernés par l’Office en regardant la vidéo à partir de 1 h 41.

Noms de lieux
La longue marche des femmes pour l’obtention du droit de vote au Québec

1er octobre 2020

L’Acte constitutionnel de 1791, qui crée le Bas-Canada et le Haut-Canada, accorde le droit de vote aux personnes âgées de plus de 21 ans, sans distinction de sexe, mais satisfaisant toutefois à certaines exigences. Pour pouvoir voter, une personne doit posséder une propriété ou des biens d’une valeur déterminée, ou payer un certain montant d’impôt ou de loyer. Par conséquent, la loi permet aux femmes propriétaires, qui sont pour la plupart des veuves ou des célibataires, de voter, mais uniquement dans le Bas-Canada. Ce droit leur sera formellement retiré en 1849 par l’Assemblée législative du Canada-Uni. [+]

En 1918, le Gouvernement canadien autorise les femmes de 21 ans ou plus à voter aux élections fédérales, sans égard à leur statut économique. Puis, dès 1922, toutes les législatures provinciales l’imiteront, sauf le Québec. Ce dernier ne bougera que 18 ans plus tard. En effet, c’est le 25 avril 1940, sous le gouvernement d’Adélard Godbout, qu’est sanctionnée la Loi accordant aux femmes le droit de vote et d’éligibilité.

En cette année du 80e anniversaire du droit de vote des femmes au Québec et en ce début d’octobre, Mois de l’histoire des femmes, intéressons-nous à quelques femmes qui ont marqué la société québécoise.

Ainsi, qui sont ces pionnières qui se sont battues pour l’obtention du droit de vote féminin? Quelle est la première femme à s’être présentée aux élections au Québec? Quelle est la première à avoir été élue députée? Pour le savoir et pour connaître le rappel de quelques-unes de ces femmes dans la toponymie du Québec, lisez notre chronique.

Consulter toutes les actualités

LA CHARTE EN PRATIQUE

Quelles sont les amendes prévues par la Charte de la langue française en cas d’infractions?

8 octobre 2020

Pour une première infraction, l’amende prévue varie de 1 500 $ à 20 000 $ dans le cas d’une personne morale et de 600 $ à 6 000 $ dans le cas d’une personne physique. En cas de récidive, les amendes applicables sont doublées. [+]

Par ailleurs, le ou la juge peut imposer une amende additionnelle à la personne déclarée coupable d’une infraction. Cette amende est fixée en fonction du montant de l’avantage financier que la personne a acquis ou retiré en commettant l’infraction.

QUESTION ÉCLAIR

Date de la dernière mise à jour : 2020-10-14

LIENS RAPIDES

© Gouvernement du Québec, 2020