Aller directement au contenu
Logo du gouvernement du Québec.

Office québécois de la langue française

Suivez-nous

Logo Facebook. Logo Twitter. Logo YouTube. Logo Instagram. Logo Linkedin.

Actualités

 Accueil

Janvier 2021
Publicités recherchées!

18 janvier 2021

D’ici au 26 février 2021, les conceptrices-rédactrices et les concepteurs-rédacteurs sont invités à inscrire aux Mérites Francopub leurs publicités qui se démarquent par une utilisation astucieuse, originale et remarquable de la langue française.  [+]

Des bourses d’une valeur de 10 000 $ seront remises aux créatives et aux créatifs dont les publicités auront retenu l’attention du jury.

Les publicités soumises doivent avoir été diffusées au Québec entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020.

Visitez notre site Web pour plus de détails sur les Mérites Francopub et sur les modalités d’inscription.

Bonne chance!

Au tour du public de voter pour son Toponyme coup de foudre de l’année!

14 janvier 2021

Pour une deuxième année de suite, le public est invité à choisir son nom de lieu préféré parmi les douze Toponymes coups de cœur qui ont été retenus par la Commission au cours de la dernière année. [+]

Prenez le temps de regarder la carte sur laquelle figurent les douze noms de lieux qui sont en lice pour recevoir le titre de Toponyme coup de foudre du public 2021!

Votez en ligne dès maintenant et courez la chance de gagner l’un des cinq chèques-cadeaux de 100 $ échangeables dans les magasins Renaud-Bray. Les noms des personnes gagnantes, tirés au hasard, seront connus lors du dévoilement des Toponymes coups de foudre, le jeudi 11 février. Vous avez jusqu’au 9 février pour participer.

La Commission a déjà choisi son Toponyme coup de foudre. Le choix du public sera-t-il le même? Nous le saurons le 11 février! Allez-y, votez!

Décembre 2020
Du nouveau pour les futures courtières et les futurs courtiers immobiliers!

29 décembre 2020

L’Office québécois de la langue française rend disponible un tout nouveau vocabulaire illustré du courtage immobilier. Conçue en collaboration avec l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), cette nouvelle ressource compte 167 termes. [+]

Elle a pour but d’aider les personnes apprenantes du français, notamment celles qui veulent obtenir un permis de courtage de l’OACIQ, à se familiariser avec la terminologie française utilisée dans ce domaine d’expertise. Doté d’images facilitant la compréhension des termes proposés, cet outil est enrichi d’exemples ainsi que de fichiers sonores permettant de se familiariser avec leur prononciation et leur utilisation. Une section a aussi été ajoutée pour permettre aux personnes qui sont plus avancées dans leur apprentissage d’acquérir la maîtrise de différentes notions touchant l’orthographe, la prononciation ou la grammaire.

À n’en pas douter, ce vocabulaire constitue un outil supplémentaire qui viendra soutenir les apprenantes et les apprenants dans leurs efforts pour maîtriser la langue commune et ainsi étendre son utilisation dans l’espace public.

Question de langue
Testeur ou testeuse de localisation

23 décembre 2020

Vous êtes adepte de jeux vidéo?

Sauriez-vous dire quel est le rôle du testeur ou de la testeuse de localisation dans le processus de création d’un jeu vidéo?

Découvrez-le dans Le grand dictionnaire terminologique.

Les 12 termes de l’année 2020

21 décembre 2020

En cette année particulière, étiez-vous du nombre de ceux et celles qui ont effectué du visionnage en rafale de docuréalités? Est-ce que votre quotidien a été modifié par le télétravail ou l’enseignement à distance? [+]

Chaque année, l’Office québécois de la langue française enrichit Le grand dictionnaire terminologique de milliers de termes pour répondre aux besoins du grand public, des entreprises, de l’administration publique et du milieu de l’éducation.

Nous vous invitons à prendre connaissance de la liste des 12 termes sélectionnés par l’Office comme représentatifs de l’année 2020 :

achat local [commerce]
bulle [médecine]
charge mentale [psychologie]
commande en ligne [informatique]
COVID-19 [médecine]
distanciation physique [médecine]
docuréalité [télévision]
empreinte de carbone [protection de l’environnement]
enseignement à distance [éducation]
nouvel âge spatial [astronautique]
télétravail [travail]
visionnage en rafale [télévision]

Noms de lieux
Dites au revoir à l’année 2020

17 décembre 2020

Tous et toutes, nous aspirons en 2021 à des jours plus lumineux. Puissions-nous dès maintenant les préparer puisque « l’avenir est contenu dans le présent comme le chêne l’est dans le gland ».

Santé et sérénité traduisent nos souhaits pour la prochaine année.

Un parc public en hommage à des femmes

10 décembre 2020

La Commission de toponymie a choisi le nom Parc des Pointelières pour figurer dans la liste des 12 Toponymes coups de cœur 2020. [+]

Le parc public qu’il désigne est situé à Montréal, aux abords du fleuve Saint-Laurent et à proximité de la 8e Avenue, dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Ce nom de lieu est un hommage aux femmes qui habitent le quartier de Pointe-aux-Trembles.

C’est grâce à sa capacité d’inspirer des images fortes et riches, à l’harmonie des sons qui le composent, à sa relation pertinente avec le lieu qu’il désigne et à sa mise en valeur du patrimoine culturel que le toponyme Parc des Pointelières a pu se distinguer des quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019.

Novembre 2020
L’Office québécois de la langue française et le Panier bleu : partenaires pour un achat local en français

20 novembre 2020

L’Office s’associe au Panier bleu et devient un collaborateur de son nouveau blogue. [+]

Il y abordera différents thèmes sous l’angle des avantages commerciaux que procure le respect de la Charte de la langue française et des droits linguistiques de la clientèle et du personnel. 

Le premier article, Maximisez vos retombées en ligne grâce à la langue française!, qui porte sur les atouts d’un site Web en français, est maintenant en ligne.

Lancé au printemps dernier avec le soutien du Gouvernement du Québec, le Panier bleu est une initiative visant à dynamiser et à favoriser l’achat local. Cette plateforme, qui regroupe près de 20 000 commerces d’ici, permet aux Québécoises et Québécois de découvrir des entreprises et des produits fièrement locaux.

Une étendue d’eau qui retient l’attention de la Commission!

19 novembre 2020

Lac Shkuessnekep est l’un des 12 Toponymes coups de cœur 2020 de la Commission de toponymie. [+]

Le lieu qu’il désigne se trouve dans la région de la Côte-Nord. Ce lac d’une longueur de 610 m est situé, plus précisément, à quelque 60 km au nord-ouest de Baie-Comeau et à environ 1 km au nord du lac du Domaine de l’Orignal.

D’origine innue, son nom signifie « site de campement d’une femme » et se prononce chkouess-nekèp. Le nom fait référence à la dernière nomade innue de la communauté de Pessamit, surnommée « la reine des bois ».

C’est grâce à sa capacité d’inspirer des idées, des interrogations ou des images fortes et riches, à sa relation pertinente avec le lieu qu’il désigne et à sa mise en valeur du patrimoine culturel que le toponyme Lac Shkuessnekep a pu se distinguer des quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019.

Testez vos connaissances à l’occasion de la Journée des noms géographiques!

17 novembre 2020

Dans le cadre de la Journée des noms géographiques, la Commission de toponymie a préparé un jeu-questionnaire portant sur les noms de lieux du Québec. [+]

La Commission désire ainsi sensibiliser la population à l’importance des noms géographiques en tant que points de repère et éléments du patrimoine culturel.

La Commission invite donc la population à tester ses connaissances sur les noms de lieux d’ici au 8 décembre 2020. Les personnes participantes courent la chance de gagner des ensembles-cadeaux composés de deux ouvrages publiés par la Commission.

Accéder au jeu-questionnaire.

Une terminologie en français pour s’installer au Québec : le Vocabulaire de l’immigration

12 novembre 2020

Pour garantir la bonne compréhension des différents concepts liés à l’immigration et pour assurer une communication optimale entre les autorités compétentes et les personnes souhaitant immigrer au Québec, l’Office québécois de la langue française a conçu le Vocabulaire de l’immigration. [+]

Produit en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, ce vocabulaire regroupe plus de 50 concepts relatifs à l’immigration au Québec. Ils portent notamment sur les principaux types de certificats, de permis et de visas que peuvent obtenir les personnes immigrantes, de même que sur les différents statuts qu’elles se voient octroyer.

Bonne consultation!

Hommage toponymique à Billy Diamond

11 novembre 2020

À la suite d’une motion présentée hier à l’Assemblée nationale par le premier ministre du Québec dans le but de souligner le 45e anniversaire de la signature de la Convention de la Baie James et du Nord québécois, la Commission de toponymie a officialisé aujourd’hui le nom Route Billy-Diamond pour désigner la route qui va de Matagami jusqu’à la centrale Robert-Bourassa. [+]

La Commission souhaite ainsi rappeler le souvenir de Billy Diamond (1949-2010), décédé il y a 10 ans. Billy Diamond a participé, en 1974, à la fondation du Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee), avant d’en devenir le premier Grand Chef (1974-1984). Il est reconnu comme l’un des principaux artisans de la Convention de la Baie James et du Nord québécois, dont il fut l’un des signataires, le 11 novembre 1975.

S’étendant sur quelque 620 km, la route Billy-Diamond relie entre elles plusieurs communautés cries et facilite l’accès jusqu’à elles. Cette route était auparavant désignée sous l’appellation Route de la Baie-James.

Lire le communiqué du cabinet du premier ministre.

Lire le communiqué du Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee).

Un nouvel outil pour les personnes apprenantes du français!

10 novembre 2020

L’Office québécois de la langue française rend disponible un tout nouveau vocabulaire illustré pour le domaine de la comptabilité. [+]

Conçue en collaboration avec l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, cette nouvelle ressource compte 150 termes et a pour but d’aider les personnes apprenantes du français, notamment celles qui veulent devenir membres de l’Ordre, à se familiariser avec la terminologie française indispensable à l’exercice de leur profession. Doté d’images facilitant la compréhension des termes proposés, cet outil est enrichi d’exemples ainsi que de fichiers sonores permettant de se familiariser avec leur prononciation et leur utilisation. Une section a aussi été ajoutée pour permettre aux personnes qui sont plus avancées dans leur apprentissage d’acquérir la maîtrise de différentes notions touchant l’orthographe, la prononciation ou la grammaire.

À n’en pas douter, ce vocabulaire constitue un outil pédagogique de qualité qui viendra soutenir les apprenantes et les apprenants dans leurs efforts pour maîtriser la langue commune. Il viendra également compléter toute une gamme d’outils conçus par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration dans le but de faciliter l’apprentissage du français pour les personnes qui ont la comptabilité à cœur.

Noms de lieux
Doux seigneur!

10 novembre 2020

En Nouvelle-France, l’attribution des terres a été faite selon un modèle utilisé en France depuis le Moyen Âge, à savoir le régime seigneurial. [+]

C’est au cours de la décennie 1620 qu’ont été concédées les premières seigneuries sur le territoire correspondant au Québec d’aujourd’hui. Quelque 240 seigneuries ont ainsi été créées, principalement le long du fleuve Saint-Laurent et des rivières Richelieu et Chaudière.

Le seigneur, qui tenait sa seigneurie ultimement du pouvoir royal, donnait le droit d’exploiter une terre à un colon, appelé censitaire, qui y établissait sa famille. En contrepartie, ce dernier devait payer annuellement des redevances à son seigneur. De son côté, le seigneur avait des obligations, dont celle de construire un moulin et, souvent, des chemins.

En 1763, la Nouvelle-France est passée aux mains des Britanniques. Que sont alors devenues les seigneuries? Pour le savoir et pour connaître les toponymes qui perpétuent leur souvenir, lisez notre chronique.

Des mots pour apprendre et pour travailler à distance!

4 novembre 2020

Connaissez-vous les termes cours en ligne ouvert à tous, ressource éducative libre ou travailleur nomade? Ils font partie du Vocabulaire de l’enseignement à distance et du télétravail, produit par l’Office québécois de la langue française, en collaboration avec le Bureau de la traduction. [+]

Bien qu’il ne s’agisse pas de réalités nouvelles, l’enseignement à distance et le télétravail connaissent actuellement un essor sans précédent. Celui-ci s’appuie sur les progrès notables réalisés ces dernières années dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

Pour en savoir plus, consultez ce vocabulaire riche de plus de 80 concepts!

Un grand lexicographe et collaborateur de l’Office québécois de la langue française nous a quittés

2 novembre 2020

L’Office tient à souligner le décès de M. Alain Rey (1928-2020), lexicographe, linguiste et directeur éditorial du dictionnaire Le Robert. [+]

Ce grand amoureux de la langue française a étroitement collaboré avec l’Office dans les années 1970 pour contribuer à faire du français la langue de travail au Québec. Pour ce faire, il a épaulé les linguistes de l’organisme en les aidant à définir une méthodologie de recherche terminologique, indispensable à l’élaboration des terminologies françaises des différents secteurs d’activité économique québécois.

M. Rey a également apporté sa contribution à la mise en place de l’ancêtre du Grand dictionnaire terminologique de l’Office.

Il a été fait chevalier de l’Ordre national du Québec en 2003.

Octobre 2020
Deux noms de lieux coups de cœur!

29 octobre 2020

Jardin des Mots et Le Cimetière-des-Pins sont deux des douze Toponymes coups de cœur 2020. Les lieux qu’ils désignent se situent dans deux régions distinctes, soit celle de la Capitale-Nationale pour Jardin des Mots et celle de la Chaudière-Appalaches pour Le Cimetière-des-Pins. [+]

Les membres de la Commission de toponymie les ont choisis parmi les quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019. Ces deux toponymes répondaient à quatre critères de sélection, soit leur capacité d’inspirer des images fortes et riches, leur valeur poétique, leur originalité et leur lien avec le lieu qu’ils désignent.

Jardin des Mots est en fait le nom donné à un parc public situé devant le centre socioculturel Anne-Hébert, dans la ville de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Il nous rappelle l’importance des mots pour la célèbre écrivaine, dont le centre porte le nom.

Quant au nom Le Cimetière-des-Pins, il rappelle pour sa part un triste événement, soit un incendie ayant ravagé une forêt de grands pins blancs au début du XXe siècle. Les vestiges de ce lieu situé à Sainte-Félicité témoignent du type de forêt qu’ont dû défricher les pionniers lors de la colonisation de ce territoire au XIXe et au XXsiècle. 

Inspection au restaurant Kitchen 73

23 octobre 2020

L’Office québécois de la langue française déplore que certaines informations non véridiques circulent présentement au sujet de la visite d’un inspecteur de l’Office au restaurant Kitchen 73. De plus, il juge inacceptables les propos offensants tenus à l’égard de son personnel sur les réseaux sociaux. [+]

L’Office tient donc à préciser qu’il n’a pas remis d’amende au restaurant Kitchen 73 et n’a pas non plus fait de demande de corrections lors de sa visite. L’Office est intervenu à la suite d’une plainte qui portait sur l’affichage intérieur, et non pas sur l’affichage extérieur ni sur le nom de l’entreprise.

L’Office est pleinement conscient du contexte de la COVID-19 et déploie tous les efforts nécessaires pour en minimiser les répercussions auprès de ses clientèles. Par ailleurs, il s’assure toujours de prendre rendez-vous avant de procéder à une inspection. C’est ce qui a été tenté dans le cas présent. N’ayant pu joindre le propriétaire, l’inspecteur s’est donc présenté au restaurant Kitchen 73 le jeudi 22 octobre en après-midi afin d’effectuer les vérifications requises.

À son arrivée, l’inspecteur s’est présenté et a expliqué la raison de sa visite. Le propriétaire l’aurait alors rapidement invectivé. Comme le demande l’Office à son personnel dans une telle situation, l’inspecteur a immédiatement quitté les lieux sans procéder à l’inspection.

Des noms de lieux originaux dans le Bas-Saint-Laurent!

15 octobre 2020

Chemin du Roule-Vent et Rue de l’Entre-Gens sont deux noms de lieux qui se sont démarqués des quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019. Ce sont 2 des 12 Toponymes coups de cœur 2020 de la Commission de toponymie. [+]

Les lieux auxquels ils réfèrent se trouvent dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le premier est situé à Saint-Onésime-d’Ixworth, près de La Pocatière, et le second à Saint-Ulric, non loin de Matane.

Ces toponymes, qui ont retenu l’attention des membres de la Commission, répondent à plusieurs critères de sélection : ils inspirent des images fortes et riches, ils sont originaux et ils se distinguent par leur relation pertinente avec les lieux qu’ils désignent.

Le nom Chemin du Roule-Vent évoque les vents dominants qui balaient le haut de la colline où passe cette voie de communication. Quant au nom Rue de l’Entre-Gens, il correspond à celui du comité qui a dirigé le projet de résidence pour personnes âgées construite sur cette voie de communication.

Du nouveau concernant le vocabulaire de la nanotechnologie

13 octobre 2020

L’infiniment petit. C’est ce qui intéresse la nanotechnologie, ce champ du savoir en plein essor qui est présent dans différents domaines tels que la chimie, le textile et la médecine. Pour pouvoir référer aux différents concepts en lien avec ce domaine scientifique, il importe de disposer d’une terminologie en français. [+]

L’Office québécois de la langue française propose, pour le vocabulaire Réinventer le monde par la nanotechnologie, riche de plus de 300 concepts, une nouvelle présentation qui permet une navigation plus facile entre les différentes fiches terminologiques qui composent ce vocabulaire. A également été créé un extrait (PDF, 837 Ko), qui donne un aperçu des termes et des définitions qui y sont présentés.

Plusieurs vocabulaires relatifs au monde des technologies ont précédemment été diffusés sur le site de l’Office : vocabulaires de la cryptomonnaie, de l’intelligence artificielle, de l’édition de logiciels, du traitement de données et du commerce électronique. Consultez-les sans plus tarder!

Banque de candidatures aux désignations toponymiques commémoratives

7 octobre 2020

À l’occasion du Mois de l’histoire des femmes, célébré chaque année en octobre, la Commission de toponymie rappelle la mise en ligne, en mars dernier, de sa Banque de candidatures aux désignations toponymiques commémoratives. [+]

On trouve dans cette banque les noms de personnes ayant joué un rôle significatif dans leur domaine d’activité, que ce soit à l’échelle locale, régionale ou nationale. Notons que, parmi les 50 noms déposés dans la banque à ce jour, 35 sont des noms de femmes.

Par la diffusion de cette banque, qui sera enrichie de façon continue, la Commission souhaite contribuer à l’attribution de noms de lieux représentatifs de l’ensemble de la société québécoise. Elle invite d’ailleurs les acteurs du milieu responsables de l’attribution de noms de lieux à utiliser cette banque comme une source d’inspiration.

L’Office remet deux prix au gala Les Mercuriades

1er octobre 2020

Le 28 septembre dernier a eu lieu le prestigieux gala d’affaires Les Mercuriades. À cette occasion, la présidente-directrice générale de l’Office, Mme Ginette Galarneau, a remis deux prix dans la catégorie L’excellence en français. C’est Likuid Communication qui remporte cette année le Mercure dans cette catégorie pour le volet PME, tandis que le cégep Édouard-Montpetit s’est démarqué comme organisation lauréate pour le volet Grande entreprise. [+]

La soirée était organisée par la Fédération des chambres de commerce du Québec afin de célébrer l’entrepreneuriat québécois. La cérémonie, qui s’est tenue virtuellement, était animée par France Beaudoin et Boucar Diouf.

L’Office a contribué au financement du gala par l’entremise de son Programme de soutien aux partenariats en francisation, qui a permis la remise de ces deux Mercures.

Visionnez la remise des prix décernés par l’Office en regardant la vidéo à partir de 1 h 41.

Noms de lieux
La longue marche des femmes pour l’obtention du droit de vote au Québec

1er octobre 2020

L’Acte constitutionnel de 1791, qui crée le Bas-Canada et le Haut-Canada, accorde le droit de vote aux personnes âgées de plus de 21 ans, sans distinction de sexe, mais satisfaisant toutefois à certaines exigences. Pour pouvoir voter, une personne doit posséder une propriété ou des biens d’une valeur déterminée, ou payer un certain montant d’impôt ou de loyer. Par conséquent, la loi permet aux femmes propriétaires, qui sont pour la plupart des veuves ou des célibataires, de voter, mais uniquement dans le Bas-Canada. Ce droit leur sera formellement retiré en 1849 par l’Assemblée législative du Canada-Uni. [+]

En 1918, le Gouvernement canadien autorise les femmes de 21 ans ou plus à voter aux élections fédérales, sans égard à leur statut économique. Puis, dès 1922, toutes les législatures provinciales l’imiteront, sauf le Québec. Ce dernier ne bougera que 18 ans plus tard. En effet, c’est le 25 avril 1940, sous le gouvernement d’Adélard Godbout, qu’est sanctionnée la Loi accordant aux femmes le droit de vote et d’éligibilité.

En cette année du 80e anniversaire du droit de vote des femmes au Québec et en ce début d’octobre, Mois de l’histoire des femmes, intéressons-nous à quelques femmes qui ont marqué la société québécoise.

Ainsi, qui sont ces pionnières qui se sont battues pour l’obtention du droit de vote féminin? Quelle est la première femme à s’être présentée aux élections au Québec? Quelle est la première à avoir été élue députée? Pour le savoir et pour connaître le rappel de quelques-unes de ces femmes dans la toponymie du Québec, lisez notre chronique.

Septembre 2020
Question de langue
À l’agenda

24 septembre 2020

Septembre marque le retour des emplois du temps bien remplis. S’il y a un mois idéal pour consulter l’article Agenda de la Banque de dépannage linguistique, c’est bien celui-là. Utilisez-vous toujours correctement le mot agenda? C’est le moment de le découvrir!

Un nom de lieu bien attrayant en Mauricie!

24 septembre 2020

Chemin du Cordon est l’un des 12 Toponymes coups de cœur 2020 de la Commission de toponymie. Le lieu qu’il désigne se trouve dans la région de la Mauricie. Cette voie de communication sépare Saint-Prosper-de-Champlain et Sainte-Anne-de-la-Pérade. [+]

Grâce à sa capacité d’inspirer des idées, des interrogations ou des images fortes et riches, à sa relation pertinente avec le lieu qu’il désigne et à sa mise en valeur du patrimoine culturel, Chemin du Cordon a pu se distinguer des quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019.

Le terme cordon fait partie du vocabulaire associé aux rangs d’arrière-fleuve situés à l’intérieur des terres non riveraines du fleuve Saint-Laurent et désigne la limite terminale d’une série de lots parallèles en milieu rural. Il est probable que ce terme a été utilisé sous le Régime français, à partir du milieu du XVIIe siècle.

Dépôt du rapport annuel de l’Office québécois de la langue française et de la Commission de toponymie

23 septembre 2020

Le ministre de la Justice et ministre responsable de la Langue française, M. Simon Jolin-Barrette, a déposé aujourd’hui à l’Assemblée nationale le Rapport annuel 2019-2020 (PDF, 2,3 Mo) de l’Office québécois de la langue française et de la Commission de toponymie. [+]

Ce rapport présente les résultats obtenus au cours du dernier exercice financier. Il rend compte des cibles établies dans le plan stratégique de l’Office et de la Commission et des engagements énoncés dans la Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens. Ce rapport témoigne également des efforts déployés par l’ensemble du personnel de l’Office au quotidien.

Ce document contient de nombreux renseignements d’intérêt public permettant de mieux se familiariser avec la mission et les mandats de l’Office et de la Commission. Une synthèse (PDF, 269 Ko) de deux pages a aussi été conçue pour les personnes souhaitant prendre connaissance rapidement des principaux éléments que l’on trouve dans le rapport.

Lire le communiqué.

De nouveaux programmes pour assurer la santé et la pérennité du français

22 septembre 2020

L’Office québécois de la langue française met sur pied de nouveaux programmes dans le but de renforcer la présence du français dans l’espace public. Cette annonce a été faite par le ministre de la Justice et ministre responsable de la Langue française, Simon-Jolin Barrette, lors d’une conférence de presse. La création de ces nouveaux programmes est rendue possible grâce aux cinq millions de dollars qui ont été ajoutés au budget de l’Office au mois de mars dernier. [+]

Les fonds additionnels dont bénéficie l’organisme lui permettront d’embaucher 50 nouvelles personnes, qui contribueront notamment au bon fonctionnement d’un programme d’accompagnement en francisation pour les entreprises employant 50 personnes ou moins ainsi qu’au bon fonctionnement d’un programme de surveillance conçu pour faciliter les interventions dans des secteurs où l’évolution de la situation du français est jugée préoccupante. L’Office ouvrira également trois nouveaux bureaux régionaux, respectivement à Longueuil, à Laval et à Drummondville, afin d’offrir un service mieux adapté sur l’ensemble du territoire québécois.

Question de langue
Fête du Travail

4 septembre 2020

L’Office vous souhaite un bon congé de la fête du Travail, avec un f minuscule à fête et un t majuscule à travail. Vous pouvez écrire correctement tous les noms de fêtes à l’aide d’une règle générale fort utile, qui vous est présentée dans la Banque de dépannage linguistique.

Août 2020
Le Vocabulaire de l’édition de logiciels : un univers à votre portée

31 août 2020

Les spécialistes de l’édition de logiciels développent et commercialisent des logiciels, tout en veillant à la simplification des outils qui sont destinés aux utilisatrices et aux utilisateurs. [+]

Afin de faciliter la compréhension de certains éléments fondamentaux de ce secteur d’activité, l’Office québécois de la langue française, en collaboration avec la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval et Druide informatique, propose un vocabulaire de plus de 65 concepts. Quelque 10 000 personnes au Québec, dont 8 000 dans la région métropolitaine de recensement de Montréal, travaillent dans ce domaine.

En quoi diffèrent les tâches de la développeuse ou du développeur de logiciels et celles de l’ingénieure ou de l’ingénieur en logiciels? À quoi sert la maintenance corrective? Et qu’est-ce que le cycle de vie du développement logiciel? Consultez le Vocabulaire de l’édition de logiciels pour assouvir votre curiosité et faire de belles découvertes linguistiques!

L’Office publie le Vocabulaire du traitement de données

27 août 2020

Saviez-vous que plus de 1 500 personnes au Québec travaillent dans le domaine du traitement de données? Ce sont des spécialistes de chiffres, de caractères, de processus et d’analyses. [+]

Ce champ d’expertise étant en pleine expansion, l’Office québécois de la langue française, en collaboration avec la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval et Druide informatique, propose un vocabulaire de plus de quarante concepts.

Ce vocabulaire vous permettra notamment de savoir ce qu’est une recherche sémantique ou à quoi sert le traitement par lots. Vous pourrez aussi apprendre quelles sont les caractéristiques de l’intégration de données ou connaître les fonctions d’une experte ou d’un expert en science des données.

Pour employer le mot juste et faire de belles découvertes linguistiques, consultez le Vocabulaire du traitement de données. Vous y découvrirez la riche terminologie de ce domaine!

De nouveaux noms de lieux pour la région des Laurentides!

27 août 2020

Chemin de la Tour-à-Feu et Passage des Générations sont deux des douze Toponymes coups de cœur 2020 de la Commission de toponymie. Ces noms de lieux ont su se démarquer des quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019. Les deux lieux qu’ils désignent se trouvent sur le territoire des Laurentides : le premier à Mont-Tremblant et le second à Sainte-Anne-des-Plaines. [+]

Le toponyme Chemin de la Tour-à-Feu s’est distingué grâce à sa relation pertinente avec le lieu qu’il désigne et à sa mise en valeur du patrimoine culturel. Il rappelle qu’entre 1910 et le milieu des années 1960, de nombreuses tours à feu, aussi appelées tours d’observation, ont été érigées sur le territoire forestier de la région des Laurentides pour permettre l’observation et la détection de fumée et de feux de forêt.

Quant au nom Passage des Générations, il a retenu l’attention de la Commission grâce à sa capacité d’inspirer des idées, des interrogations ou des images fortes et riches ainsi qu’à sa relation pertinente avec le lieu qu’il désigne. Le passage des Générations est situé entre la place du Patrimoine et la rue de Neuville-en-Ferrain. Il relie une école primaire et des résidences pour personnes âgées, d’où son nom.

43e anniversaire de la Charte de la langue française

26 août 2020

Il y a 43 ans aujourd’hui, Camille Laurin, alors ministre du Développement culturel, faisait adopter par l’Assemblée nationale le projet de loi 101, qui a donné naissance à la Charte de la langue française. Cette adoption couronnait les efforts déployés par le ministre Laurin et son équipe au cours des mois précédents pour doter le Québec d’une loi faisant du français la langue de l’espace public. [+]

Au fil des années, la Charte a exercé une influence non négligeable, tout spécialement dans le domaine de l’éducation. Il y a bien peu de lois dont on célèbre l’anniversaire, mais la Charte fait assurément exception à cet égard. Cette loi d’importance a en effet marqué les esprits en raison du rôle qu’elle a joué et qu’elle continue de jouer dans le façonnement du Québec contemporain.

L’Office invite les organisations, les associations et les groupements à but non lucratif à contribuer au rayonnement du français

17 août 2020

Votre organisation joue un rôle clé dans votre secteur d’activité, et la valorisation du français dans les milieux de travail vous tient à cœur? [+]

D’ici au 21 septembre prochain, l’Office québécois de la langue française vous invite à contribuer au rayonnement de notre langue commune en présentant un projet dans le cadre du programme Le français, au cœur de nos ambitions. Vous pourriez recevoir une aide financière s’échelonnant sur une période de 12 à 36 mois selon l’envergure du projet.

Les projets liés aux secteurs suivants seront priorisés :

  • gestion de sociétés et d’entreprises;
  • secteur de pointe et du numérique (édition de logiciels et systèmes informatiques);
  • services professionnels, scientifiques et techniques;
  • commerce de gros;
  • transport et entreposage;
  • tourisme;
  • commerce de détail.

Pour connaître tous les détails relatifs à la présentation d’un projet, consultez la page Web du programme.

Noms de lieux
C’est le temps des vacances… Testons nos connaissances!

13 août 2020

C’est de façon très officielle, à savoir par loi, que le Québec a adopté ses emblèmes. C’est ainsi que l’on a déterminé quels étaient la fleur, l’arbre et l’oiseau emblématiques du Québec. [+]

Sauriez-vous les nommer? Voici un indice : le lys, l’érable et la corneille sont de mauvais choix.

Vous découvrirez les bonnes réponses ainsi que l’importance de ces trois emblèmes dans la toponymie d’ici en lisant notre chronique.

L’Office publie l’Enquête sur les exigences linguistiques auprès des entreprises, des municipalités et des arrondissements de Montréal

11 août 2020

L’Office québécois de la langue française a présenté aujourd’hui les résultats de l’Enquête sur les exigences linguistiques auprès des entreprises, des municipalités et des arrondissements de Montréal, réalisée par l’Institut de la statistique du Québec. Cette enquête se penche sur les exigences en matière de langue formulées par les employeurs québécois lors d’un processus d’embauche. [+]

Pour plus d’information sur cette enquête et sur les études de l’Office, consultez la section Suivi de l'évolution de la situation linguistique.

Lire le communiqué de presse

Juillet 2020
Les Îles-de-la-Madeleine sont à l’honneur en 2020!

30 juillet 2020

Allée du Pied-d’Ancre est l’un des douze Toponymes coups de cœur 2020. Ce nom de lieu a conquis le cœur des membres de la Commission de toponymie et a su se démarquer parmi les quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019. [+]

Ce toponyme répondait à quatre critères de sélection, soit sa capacité d’inspirer une image forte et riche, sa valeur poétique, son originalité et sa mise en valeur du patrimoine culturel.

Allée du Pied-d’Ancre est le nom donné à une voie de communication que l’on trouve aux Îles-de-la-Madeleine, plus précisément dans le village de Havre-aux-Maisons. L’expression pied d’ancre est typiquement madelinienne et désigne la manœuvre d’ancrage qu’une embarcation doit effectuer pour dénicher, sur une très courte distance, un meilleur lieu de pêche.

Il est à noter que Pied d’ancre était aussi le titre du journal de Placide Vigneau (1842-1926), un Madelinot qui s’est installé en 1858 dans la municipalité que l’on nomme aujourd’hui Havre-Saint-Pierre.

Noms de lieux
Le ruban coloré

16 juillet 2020

Au cours des derniers mois, l’arc-en-ciel est devenu un symbole pour signifier que tout ira bien malgré la pandémie. L’arc-en-ciel compte sept couleurs, qui sont, de l’extérieur vers l’intérieur, le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, l’indigo et le violet. [+]

Fait intéressant, chacune de ces couleurs est utilisée dans la désignation d’au moins un lac au Québec. Au total, ce sont 182 lacs qui empruntent le nom de l’une ou l’autre de ces sept couleurs. Ainsi, le Québec est parsemé de lacs dont les appellations sont Lac Rouge, Lac Orange, etc.

Sauriez-vous deviner la couleur qui revient le plus souvent pour désigner un lac? Et, question plus difficile, êtes-vous en mesure de dire quelle est la couleur utilisée le plus rarement? Pour tout savoir, lisez notre chronique.

Prix Camille-Laurin 2020
L’appel de candidatures est lancé!

14 juillet 2020

Vous connaissez une personne influente qui contribue de façon significative à l’usage, la qualité ou le rayonnement du français dans son milieu de travail ou sa sphère d’activité? [+]

Soumettez sa candidature au prix Camille-Laurin! Vous avez jusqu’au vendredi 14 août pour le faire.

Une bourse de 5 000 $ sera offerte à la personne lauréate.

Bonne chance!

Graphie de l’appellation centre de services scolaire

7 juillet 2020

Depuis le 15 juin, les commissions scolaires ont été remplacées par les centres de services scolaires dans le nouveau modèle de gouvernance scolaire. [+]

Attention toutefois à l’accord de l’adjectif scolaire : celui-ci qualifie centre de services, et non services. On écrira donc le centre de services scolaire de Longueuil, mais les centres de services scolaires de l’Est-du-Québec.

Cette graphie, qui a été retenue dans le texte de la loi sur la gouvernance scolaire par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, est donc correcte.

Vous trouverez des informations pertinentes sur l’accord d’un adjectif suivant un complément du nom, qui se fait en fonction du sens, en consultant l’article Adjectif après un complément du nom de la Banque de dépannage linguistique.

Pour plus de précisions, nous vous invitons aussi à consulter la fiche centre de services scolaire du Grand dictionnaire terminologique.

24e Francofête : personnes gagnantes du concours

2 juillet 2020

La Francofête lancée le 16 mars dernier s’est poursuivie en ligne jusqu’au 19 juin 2020. L’Office québécois de la langue française est heureux de constater que son grand concours a captivé plusieurs participantes et participants. [+]

Nous félicitons Mme Chantal Charbonneau, qui remporte le premier prix d’une valeur de 880 $, ainsi que M. Daniel Dickey et Mmes Douce Marie Joanne Nioupin, Catherine Allard et Geneviève Bérubé, qui gagnent les deuxièmes prix d’une valeur de 280 $ chacun.

La Francofête est une invitation à célébrer cette langue vivante et vibrante qu’est le français. Au plaisir de vous retrouver l’an prochain pour notre 25e édition!

Juin 2020
Désignation toponymique commémorative
Une route nommée à la mémoire de Jean Lapierre (1956-2016)

22 juin 2020

La Commission de toponymie a officialisé, le 18 juin 2020, le nom Route Jean-Lapierre pour désigner un tronçon de la route 139 qui commence au croisement de l’autoroute des Cantons-de-l’Est, à Saint-Alphonse-de-Granby, et se termine à l’intersection de la rue Principale, à Granby. [+]

L’annonce de cette nouvelle désignation toponymique, en mémoire de Jean Lapierre, a été faite le 22 juin par le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, en présence du maire de Granby, M. Pascal Bonin, et du maire de Saint-Alphonse-de-Granby, M. Marcel Gaudreau.

Lors de cette cérémonie, un certificat commémoratif (PDF, 723 Ko) a été remis par M. Bonnardel au fils de Jean Lapierre, M. Jean-Michel Lapierre, ainsi qu’à sa fille, Mme Marie-Anne Lapierre. Le certificat a également été transmis à la mère de Jean Lapierre, Mme Lucie Cormier, et à sa sœur, Mme Laure Lapierre.

Jean Lapierre a été député des circonscriptions fédérales de Shefford (1979-1992) et d’Outremont (2004-2007). Durant ces mandats, il a été ministre d’État à la Jeunesse, à la Condition physique et au Sport amateur de même que ministre des Transports.

Jean Lapierre a également laissé sa marque dans les médias comme analyste et chroniqueur.

Lire le communiqué.

Remaniement ministériel

22 juin 2020

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, a procédé à un remaniement au sein de son équipe ministérielle. L’actuel ministre responsable de la Langue française, M. Simon Jolin-Barrette, conserve cette responsabilité, mais il occupera désormais le poste de ministre de la Justice.

Noms de lieux

19 juin 2020

Un temps pour la reconnaissance

L’attribution de noms de personnes pour désigner des lieux est une pratique courante. Pour preuve, en 2019-2020, les noms de plus de trois cents personnes, toutes décédées depuis plus d’un an, ont été retenus pour désigner des lieux du Québec. [+]

Pour presque toutes ces personnes, c’était la première fois que leur nom était ainsi retenu. Ce fut le cas de personnalités ayant une grande notoriété, comme l’ancien premier ministre Bernard Landry, la comédienne Rita Lafontaine, l’ancien ministre Paul Gérin-Lajoie et la peintre Corno. Ainsi, les noms Barrage Bernard-Landry, Place Rita-Lafontaine, Parc Paul-Gérin-Lajoie et Rue Corno rappellent depuis peu leur souvenir.

De toutes les nouvelles personnes dont les noms ont fait leur première entrée dans la nomenclature toponymique officielle cette année, la plupart avaient laissé leur marque dans leur communauté ou leur région, ou encore dans leur domaine d’activité. Ces femmes et ces hommes méconnus, mais hors du commun, ont souvent eu un parcours inspirant. Dans la foulée de la fête nationale du Québec, mettons sous les projecteurs quelques-unes de ces personnes. Lisez la chronique sur le site de la Commission de toponymie pour découvrir trois femmes et trois hommes à travers autant de noms de lieux.

L’Office recrute!

10 juin 2020

Vous aimeriez travailler à l’Office? Consultez dès maintenant la nouvelle section Carrière pour connaître les avantages d’un emploi au sein de l’Office et la marche à suivre pour vous joindre à notre équipe.

En ce moment, plusieurs emplois sont disponibles.

Aquarelle et à vau-l’eau : deux mots évocateurs choisis par le Québec

10 juin 2020

Amusez-vous avec la langue française! Le ton est donné pour la 24e Francofête. Les mots aquarelle, à vau-l’eau, engloutir, fluide, mangrove, oasis, ondée, plouf, ruisseler et spitant ou spitante ont été soigneusement choisis par l’Office, qui représente le Québec, ainsi que par ses partenaires : la Belgique, la France, la Suisse et l’Organisation internationale de la Francophonie. Ces mots riches et évocateurs appartiennent tous à un seul et même thème, celui de l’eau, cette ressource précieuse nécessaire à la vie. [+]

Au Québec, c’est la bédéiste Sophie Bédard qui nous plonge dans son univers avec deux courtes bandes dessinées inspirées respectivement du nom aquarelle et de l’adverbe à vau-l’eau. L’auteur Simon Boulerice a également accepté l’invitation de l’Office de faire découvrir, en mots cette fois, ce qu’évoquent pour lui ces deux termes.

Psitt! Avez-vous participé à notre concours? Vite! Il vous reste encore 9 jours pour y prendre part et courir la chance de gagner le grand prix, d’une valeur de 880 $!

Cinq propositions de l’Office québécois de la langue française font leur entrée dans Le petit Larousse illustré 2021

3 juin 2020

Le petit Larousse illustré 2021, qui sera offert au Québec au cours du mois de juin, s’est enrichi de cinq mots proposés par l’Office québécois de la langue française. Il s’agit des noms aîné ou aînée, autocueillette, plugiciel, sableuse et trappage. [+]

Depuis près de vingt ans, l’Office suggère chaque année des mots ou des sens à ajouter au Petit Larousse illustré de l’année suivante. Cette fructueuse collaboration entre les deux organisations contribue ainsi à l’enrichissement du français, langue parlée par trois cents millions de personnes à travers le monde.

Pour bien employer le pronom dont

2 juin 2020

Dont est sans doute le pronom relatif dont l’emploi est le plus délicat. Il faut savoir que, malgré les apparences, dont « cache » toujours la préposition de. Ainsi, il convient d’user de prudence en l’employant, au risque de commettre un pléonasme syntaxique. [+]

Une erreur commune serait de dire, par exemple, c’est de votre sœur dont je parle (qui revient à dire je parle de de votre sœur (le premier de se cachant dans le pronom dont); ici, c’est que qu’il faut utiliser : c’est de votre sœur que je parle.

Plus subtil s’il en est, le pronom en camoufle aussi un de (ce travail, elle en est fière = elle est fière de ce travail). On fera ainsi attention aux tournures comme celle-ci : les règles de français, dont j’en connais les rouages, me réjouissent, pour plutôt écrire : les règles de français, dont je connais les rouages, me réjouissent.

Les règles d’emploi du pronom dont recèlent bien sûr d’autres subtilités auxquelles l’on n’est pas toujours rompu. Vous aider à vous y retrouver, voilà la raison d’être de l’article Dont de la Banque de dépannage linguistique (BDL). N’hésitez pas à le consulter!

Mai 2020
Reprise des services relatifs à la francisation des entreprises et de l’Administration ainsi que des services de traitement des plaintes

29 mai 2020

En raison de la pandémie de COVID-19, l’Office québécois de la langue française a suspendu certaines de ses activités le 18 mars dernier. À partir du 1er juin, ces activités reprennent. Toutefois, étant donné cette suspension, il est possible qu’un délai supplémentaire soit nécessaire pour traiter les demandes. [+]

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec la conseillère ou le conseiller responsable de votre dossier. Si vous n’avez pas de conseillère ou de conseiller affecté à votre dossier, vous pouvez contacter le service des renseignements généraux de l’Office en composant le 514 873-6565 ou le 1 888 873-6202 (sans frais), ou en remplissant le formulaire Nous joindre.

La Francofête 2020 se poursuit!

28 mai 2020

Lancée le 16 mars dernier, la 24e Francofête se poursuit en ligne! Jusqu’au 19 juin 2020, pourquoi ne pas célébrer la fierté et le plaisir de vivre en français tout en respectant les règles d’hygiène et de sécurité en visitant notre site? [+]

Dix mots riches et évocateurs en lien avec le thème de l’eau sont à l’honneur : aquarelle, à vau-l’eau, engloutir, fluide, mangrove, oasis, ondée, plouf, ruisseler et spitant ou spitante. Ils nous font prendre conscience de la valeur de cet or bleu et servent de sources d’inspiration pour les textes et les jeux que nous vous proposons.

Comment faire partie de la fête?
  • Participez à notre concours et courez la chance de gagner le grand prix, d’une valeur de 880 $;
  • Testez votre connaissance de la langue en jouant aux jeux linguistiques créés par nos expertes et nos experts en français. Beaucoup de plaisir en perspective!

Prenez aussi le temps de lire les bandes dessinées de Sophie Bédard ainsi que les textes de Simon Boulerice, inspirés du nom aquarelle et de l’adverbe à vau-l’eau, les deux mots vedettes choisis par le Québec.

La Francofête est une invitation à célébrer dans tous les milieux cette langue vivante et vibrante qu’est le français.

Joignez-vous à notre communauté de ferventes et de fervents des mots pour ne rien manquer! 

Logo Facebook. Logo Twitter. Logo YouTube. Logo Instagram.
Le site Web de l’Office fait peau neuve

21 mai 2020

L’Office a apporté des améliorations à son site afin d’offrir une meilleure expérience utilisateur. La page d’accueil a été revue de façon à faciliter le repérage de l’information et une navigation simplifiée est proposée. Bonne visite!

Examens de français pour les ordres professionnels – mesures de prévention liées à la COVID-19

19 mai 2020

Les séances d’examen de français pour les ordres professionnels se tiendront à compter du 28 mai.

Le calendrier des séances est maintenant disponible. [+]

Des mesures de prévention qui respectent les recommandations de l’Institut national de la santé publique du Québec et de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail ont été mises en place afin d’assurer la santé et la sécurité de la clientèle et du personnel.

  • Les personnes présentant des symptômes de grippe ou de gastroentérite ou des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 ou les personnes ayant été en contact avec des personnes présentant ces symptômes dans les 14 jours précédant la date de l’examen ne seront pas autorisées à entrer dans nos locaux.
  • Des mesures de distanciation physique ont été mises en place afin que les personnes candidates puissent respecter une distance minimale de deux mètres entre elles de leur entrée dans nos locaux à leur sortie de ceux-ci.
  • Les salles d’examen et les salles d’attente ont été réaménagées.
  • Les examens se tiendront en groupes restreints, et le nombre maximal de personnes par séance d’examen sera limité à quatre personnes.
  • Le nettoyage des mains à l’arrivée et à la pause sera obligatoire.
  • Les salles d’examen et les salles d’attente seront désinfectées après chacune des séances.
  • Les candidats et les candidates doivent apporter leurs crayons de plomb (crayons à mine) et leur gomme à effacer.
  • L’horaire des séances d’examen a été revu afin qu’aucune séance ne commence à la même heure, de manière à limiter le nombre de personnes présentes à l’accueil en même temps.

Date de la dernière mise à jour : 2021-01-18

LIENS RAPIDES

VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.
© Gouvernement du Québec, 2020